A propos d’amour !

L’amour est un sentiment agréable. Pourtant, on voit souvent qu’au bout d’un moment, les grandes déclarations du départ, se transforment en indifférence ou parfois même en sujet de conflit. La petite chose immédiatement comprise au début, se transforme en ’’prise de bec’’ avec le temps. Les gens n’ont pas changé, que se passe-t-il alors ?

Il manque la vigilance. Chacun doit veiller sur lui-même, afin d’entretenir ce qu’il a et ce qu’il vit.
Aimer, n’est pas un simple mot, mais réellement une expérience que Dieu veut que chacun puisse vivre. Si, pour illustrer nos propos, nous avons commencé par parler de l’amour entre un homme et une femme, nous sommes convaincus que sans Dieu, il manque une dimension à la vie.
En effet, tous les hommes sont à la recherche de l’amour, du grand amour. Si certains ont une vision étriquée de ce sentiment, tous ont en tête l’image d’un amour vrai, sincère et d’une grande intensité. Preuve en est, le matraquage médiatique que nous subissons et qui est un support pour quasiment toutes les communications.
Mais il faut se rendre à l’évidence, la femme et l’homme ont bien des qualités, mais ne vous en déplaise, nous avons aussi tous des défauts. Et nos sentiments, même les plus nobles, ne peuvent être parfaits.

Cet amour, tant vanté, est-il accessible ?

La réponse est claire : OUI, mais pas chez l’homme. Car seulement l’amour de Dieu est véritablement parfait en celui qui garde sa parole (1Jn 2/5). Comme dans un couple, cet amour, n’est pas une belle théorie, mais il se traduit par des actes, bref, il se vit. D’ailleurs, l’apôtre Paul souligne combien il est important pour chacun de connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance dans le seul but d’être rempli jusqu’à toute la plénitude de Dieu (Eph 3/19). Car là, et seulement là, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous (1Jn 4/12).

S’il est évident que vous ne deviendrez pas parfait, mais vos sentiments, pour peu que vous veilliez, eux, le seront. Ensuite Christ se chargera de vous faire entrer dans cette vie nouvelle.
Deux hommes ont eu des chemins opposés parce qu’ils n’ont pas fait les mêmes choix.
Mathieu, appelé parfois Lévi dans la Bible, aimait l’argent et travaillait pour les romains en prélevant des taxes à l’entrée de sa ville. Avec son travail il était méprisé par tous, mais quand Jésus l’appela, il laissa tout et suivit le seul qui peut changer durablement une vie.
Juda, lui, a suivi Jésus pendant plusieurs années. Il a vu des dizaines, voire des centaines de miracles, il a entendu tous Ses enseignements pourtant, il a méprisé cette grâce et a vendu le Christ dès qu’il en eut l’occasion. Son suicide, dans le remord, fut atroce.
Oui, si un homme juste renonce à se conduire bien, agit mal et meurt, il meurt à cause du mal qu’il fait. Si au contraire un méchant renonce à sa mauvaise conduite et se met à agir de manière juste et honnête, il sauve sa vie (Ez 18/26-27).
Dieu est juste.

Cet amour là n’est pas de l’homme. Et si vous serez le premier bénéficiaire de la grâce de Dieu, votre conjoint en vivra les heureuses conséquences, car désormais, vous pourrez donner ce que vous avez reçu.
Nous avons connu cet amour, parce que nous avons cru que Christ est mort pour nos péchés et ressuscité pour nous donner la vie.
Toute cette œuvre, Il l’a accompli par amour, pour nous sauver et pour nous permettre de tendre vers cette perfection que nous ne connaîtrons qu’auprès de Lui.

Pour vous, comme pour votre conjoint, faites la paix avec Dieu en Christ, afin que dans votre vie, Il puisse réaliser ce qu’Il a promis.
Même les choses les plus compromises, Dieu est capable de les changer.
Ce qu’Il a en perspective pour vous et ceux que vous aimez est grandiose.


Placez votre confiance en Christ et repentez-vous !