A propos de facture

Il y a longtemps, dans un village, il y avait un docteur. Il accomplissait son travail avec beaucoup de dévouement et un jour il mourut.

Le deuil passé, on examina ses livres de comptes et surprise, …, plusieurs consultations étaient rayées en rouge avec la mention :

« Trop pauvre pour payer ».

Des héritiers moins bien intentionnés sont allés jusqu’au tribunal pour encaisser les sommes. Mais le juge a simplement fait constater que si le médecin avait renoncé au paiement, ils ne pouvaient pas aller à son encontre.
Si au niveau de la santé, dans notre pays, nous sommes relativement bien protégés, dans beaucoup de domaines nous pouvons nous retrouver face à des factures supérieures à nos possibilités.

Il n’y a qu’à considérer les crédits à la consommation. Ils explosent, les français sont de plus en plus endettés. Pour diverses raisons, le phénomène touche toutes les classes sociales et le nombre des surendettés augmente.
On parle alors d’étalement de la dette, de report sur les enfants, …, mais jamais d’effacement de la dette.
Pour tous, les choses sont compréhensibles :
Côté banque, ils veulent faire leur travail et gagner leur vie.
Côté particulier, c’est agréable de faire plaisir et de se faire plaisir ; et, …, il y a tellement de tentations.

Mais nous avons tous une dette, celle de la VIE.

Croire qu’elle est le fruit du hasard c’est un peu comme croire que l’on peut jouer au loto des centaines de fois à la suite en trouvant toujours tous les numéros ! Cette vie nous est donnée par nos parents, mais elle vient du Dieu Créateur. Il l’a insufflé chez nos lointains ancêtres, qui eux, nous l’ont transmise.
Ce souffle de vie reçu et communiqué est éternel. A notre mort ici-bas, ce souffle, cette vie, retournera devant Dieu pour rendre des comptes.

Quel jugement rendra le Maître de toutes choses ?
Quelles âmes enverra-t-Il au paradis ?
Quelles âmes enverra-t-Il en enfer ?

Oui, le juge est sévère et le jugement fait peur. Car, à cause de son amour, Il a donné le remède pour échapper à son implacable justice : Jésus-Christ.Jésus a fait comme ce vieux médecin, il a écrit :

« Trop pauvre pour payer »,

en face du nom de tous ceux qui ont accepté de recevoir le témoignage de sa vie et de Lui faire confiance.Il est Dieu, Il possède tout et malgré cela, Il est venu en simple homme se livrer sur une croix et, seulement au moment de rendre l’âme, Il a pu dire :

« Tout est accompli » (Jn 19/30).

Ce qu’Il a accompli est simple, Il a payé la dette de tous ceux qui croyaient, qui croient et qui croiront en Lui.

Effacée, elle ne comparaîtra pas devant le tribunal de Dieu.
Rien de ce qui est vécu sur cette terre n’est comparable à l’enfer, là est l’important.

Mais à cause de sa bonté, Dieu veut aussi s’occuper de tous les soucis des siens, qu’ils soient financiers ou non.

Il suffit de Lui demander de Se manifester dans votre vie.

Ensuite, procurez-vous une Bible, un Nouveau Testament ou un Evangile que vous commencerez par l’Evangile de Jean.