Avez-vous un bon avocat ?

C’est la grande question quand un procès s’annonce. D’ailleurs, lorsque le juge rend la sentence l’avocat est mis sur la sellette. Pourtant, il est un avocat qui gagne toujours ses procès, bien que ses clients soient tous coupables.
Ce n’est pas juste pensezz-vous ? Pourtant la justice est rendue, une justice parfaite, comme notre humanité n’en connaît pas.
Cette justice est celle de Dieu. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste (1Jn 2/1).

La justice de Dieu est impartiale. Dieu hait le péché, c’est pourquoi Il applique strictement la loi. Et comme tous sont pécheurs, tous sont condamnés

L’apôtre Paul, homme de Dieu remarquable écrivait que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier (1Tim 1/15).

Comment un homme comme lui pouvait-il se sentir pécheur ?
Simplement en se tenant devant Dieu sans rien cacher. Là, le Seigneur peut montrer à qui le désire, son péché. Le péché peut être un acte, mais commence par la disposition de cœur de chacun. Christ enseignait cela en disant que quiconque se met en colère contre son frère est passible de jugement…et quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur (Mt 5/21…27).

Ainsi, qui pourra seul plaider sa cause ?
Sachant que devant Dieu, il n’existe que le péché ou la sainteté.

Ne pas dire la vérité, se mettre en colère, voler, tuer,… combien sont nombreuses les occasions de se faire condamner et d’aller en enfer.

C’est vrai qu’il y a des choses plus ou moins graves, mais savez-vous ce qui se passe dans le secret des vies… Laissez-moi alors vous raconter l’histoire de cet homme qui passait du temps avec ses amis. Cependant, bien que stable, apprécié et équilibré, il avait une particularité physique. Fréquemment, pour le taquiner et sans chercher à nuire, ses amis en plaisantaient avec lui, il riait aussi et même parfois en rajoutait, bref c’était un groupe qui s’entendait bien.
Nous avons tous des particularités : taille, poids, couleur de peau, voire complexes divers,… Mais qui sait comment chacun les vit ?
Ce n’est que bien des années plus tard, quand ce groupe s’était éparpillé, que cet homme se suicida.
Parce que la tentative échoua, on put lui demander ce qui l’avait motivé. La réponse fut sans appel : « vous savez, c’est parce que j’ai cette spécificité ! » Lorsque lui a été rétorqué les plaisanteries passées où il riait, il dit simplement : « que vouliez-vous que je fasse d’autre ! »

Pour avoir été témoin de ces choses, je peux affirmer qu’une simple blague, bien des années plus tard peut faire d’un homme un meurtrier. Ce n’est peut être qu’une goutte d’eau, mais elle s’est quand même additionnée aux autres dans le vase. Et même s’il ne déborde pas,…

Mon avocat, je l’ai choisit, c’est Jésus-Christ le juste.

Certes, je reste toujours un pécheur, mais je suis saint. Car à chaque fois que je pèche, Christ présente à Dieu le Père, le sang qu’Il a versé pour moi, pour me laver et me rendre pur.

Oui, je suis pardonné, et vous ?
En avez-vous envie ?
Quand le Seigneur s’est révélé dans ma vie, je ne cherchais en rien cela, mais vivre le pardon des péchés est une grâce que rien ne peut égaler.
Parce que vous ne pouvez ni mériter ni vous offrir un tel avocat, Christ est ’’commis d’office’’ par Dieu.

L’accepterez-vous ?