Être parfait…

Tel un signe des temps, aujourd’hui les gens tombent très vite amoureux. Mais le plus souvent, à l’amour succède l’indifférence ou le mépris.

La rapidité à laquelle les choses évoluent varie de quelques minutes ou quelques heures à plusieurs années. Les ruptures ou les divorces en sont les témoins silencieux.

Comme la séparation n’est jamais facile, toutes sortes de justifications sont invoquées.

Dans les premiers cas, la volonté de séduire ou de plaire sont le plus souvent les fautifs.
Par contre dans les seconds, des reproches de tous ordres peuvent être invoqués pour soutenir le bien fondé de la scission.

Mais, les fautes appartiennent-elles toujours à l’autre ?

Un jour, un homme vint trouver le prédicateur Moody et lui dit avoir atteint la perfection. L’homme de Dieu, sans se laisser impressionner répondit :

’’Je suis très heureux de l’apprendre, mais avant toute chose sur ce sujet, j’aimerais avoir l’opinion de votre femme…’’.

Sûrement que cet homme, comme vous, avait de très grandes qualités, mais n’y a-t-il en vous aucun défaut… ?

Vous pouvez essayer de vous regarder objectivement ou refuser de le faire, mais comme la première fois que l’on se voit sur un film ou que l’on est enregistré, c’est toujours difficile de s’accepter tel que l’on est.

Pourtant il est important d’avoir un regard objectif pour pouvoir changer et progresser. Demander aux connaissances, n’est pas bon puisque certains ne désirant pas vous heurter vont être trop gentils, alors que d’autres vont être excessifs.
Pouvoir accéder à cela nécessite une réelle volonté de votre part, mais elle ne suffit pas car il faut une référence, un modèle.

Un jour, tout un peuple s’est senti abandonné. Il s’est rassemblé et a écouté la lecture de la Parole de Dieu.

Parce qu’il y avait cette volonté de progresser, leur cœur put être touché et chacun réalisa combien il était loin des exigences de Dieu, non seulement pour accéder au paradis, mais aussi pour pouvoir pleinement profiter ici bas de la vie.

La conséquence fut immédiate :
« …tout le peuple pleurait en entendant les paroles… » (Né 8/9), car malgré toutes nos qualités, un peu comme sur un film ou un enregistrement, réaliser notre état devant la sainteté de Dieu n’est guère réjouissant.

Mais ces larmes de tristesse ne tardèrent pas à se transformer en larmes d’allégresse lorsque sous l’impulsion d’Esdras et Néhémie, hommes de Dieu, l’encouragement du Seigneur vint :

« Ne vous affligez donc pas, car la joie que donne l’Eternel est votre force »
(Né 8/10).

Oui, lorsque par Son Esprit Dieu se révèle dans une vie, d’une part, Il nous montre où nous en sommes, mais d’autre part Il manifeste la possibilité qu’il nous donne de connaître la joie, la paix et le bonheur.

Et quelles que soient les circonstances, Sa puissance devient notre soutien.

Tôt ou tard, les choses de ce monde et ceux qui nous entourent décevront malgré tous les efforts fournis. Peut-être simplement parce qu’ils ne seront pas là à un moment où ils auraient été importants.

Si l’homme ne peut être partout à la fois, Jésus a annoncé qu’il était tous les jours, jusqu’à la fin du monde, avec chacun de ceux qui se seront confiés en Lui.

Sa présence, Il veut la manifester, avec votre permission, en vous et dans vos circonstances.

Car Dieu … a le pouvoir de faire infiniment plus que tout ce que nous demandons ou même imaginons, par la puissance qui agit en nous (Eph 3/20).

Séductions, changements, déceptions répétées, endurcissement, quel programme comparé aux promesses de Christ ! ! !

Que ce soit pour vous ou pour les vôtres, pour votre bonheur ou pour le leur, ne laissez pas les valeurs de ce monde vous isoler.

Car seules, Ses voies sont des voies agréables, et tous Ses sentiers sont paisibles. (Pr 3/17)