Exaucement

Certains passages de la Bible, je l’admets volontiers, sont très difficiles à lire, tant les choses décrites sont dures. Mais ’’les hasards de Dieu’’ sont très réfléchis et ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs (1Cor 10/6).
L’actualité nous montre régulièrement que l’homme a besoin d’être canalisé, livré à lui-même, il est capable du pire. Que le pays soit riche ou pauvre, policé ou non, sous des manifestations différentes, la violence de l’homme envers ses semblables, peut être terrible.
Ainsi, si le Seigneur considère nos actes, c’est la disposition de nos cœurs qui est pour Lui prépondérante.

Tout le monde est tenté, Christ, parfaitement Dieu mais aussi parfaitement homme le fut aussi, mais la tentation n’est pas un problème tant qu’elle ne se transforme pas en convoitise, en désir quasi-incontrôlable. Où, le cheminement des pensées rend coupable, même sans passer à l’acte. Oui, celui qui ferme les yeux pour se livrer à des pensées perverses, celui qui se mord les lèvres, a déjà consommé le mal (Pr 16/30).

Israël a souvent désobéi à Dieu, mais il l’a rarement fait de manière délibérée. En effet, la plupart du temps, la désobéissance était précédée d’un temps plus ou moins long pendant lequel, le peuple abandonnait progressivement les commandements du Seigneur, ’’il les oubliait’’.
Accomplissant Ses promesses, le Seigneur laissait son peuple se débattre seul dans ses problèmes. Pour qu’en fin de compte, face à la vanité de ses efforts, Israël se replace sous la protection du Tout-Puissant.
Englués dans le péché, les juifs criaient à Dieu, cependant, avant que le changement de vie soit radical, le Seigneur dit : Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux ; quand vous multipliez les prières, je n’écoute pas : vos mains sont pleines de sang (Es 1/5). Ce sang, ne représente pas le meurtre, mais plutôt des vies qui vont directement vers l’enfer.
Aujourd’hui, les choses n’ont pas changés. Chacun d’entre nous est une créature de Dieu, et nous avons tous besoin de Sa grâce pour aller plus loin dans la vie
Oui, Dieu entend, Dieu sait ce qu’il vous faut, mais Il ne donne pas parce qu’Il ne vous écoute pas.
A qui la faute, est-ce celle de Dieu ou la vôtre ?

Les choses de Dieu se font avec ordre. Pour que Dieu vous écoute, il faut que vous fassiez partie de Son peuple. Cela vous surprend ?
Pourtant, c’est un peu comme si vous vouliez être une star des stades, sans commencer par attaquer les entraînements et vous engager dans un club. Tous les grands ont commencé petits. Si vous l’admettez dans ce monde, n’est-ce pas inique de rejeter cette logique quand il s’agit des choses de Dieu ?

Mais Dieu n’attend pas que l’homme arrive à un certain niveau pour vous combler. Il désire le meilleur pour vous, et ce meilleur, ne vous en déplaise commence par le fait que vous compreniez votre état et votre condition sans Lui.

Contrairement à ce que vous pouvez penser, le Seigneur ne veut rabaisser personne. Vous avez des désirs, des souhaits, Il veut vous exaucer, mais auparavant, Il a besoin que vous réalisiez la grandeur de ce qu’Il vous prépare.

Oui, repentez-vous et suivez ce Dieu si bon.
Les difficultés ne disparaîtront pas comme par enchantement, mais si vous suivez Ses voies, Il vous donnera la victoire en toute circonstance, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde (1Jn 5/4).
Et si ce que vous demandez est bon et pur, le Seigneur a promis : Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai; avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai (Es 65/24).
Tout cela nous est accessible par l’œuvre de Christ jusqu’à la croix.
Confiez-vous en Lui, Il est fidèle !