Il y a des limites

Il semble que la foi a bien peu de place à une époque où sont prônées les réussites sociale et financière. C’est à la fois inquiétant et rassurant.
Rassurant pour ceux qui ont placé leur confiance en Christ, car c’est un des signes annonçant Son retour imminent.
Inquiétant, parce que trop nombreux sont ceux qui ne croient pas en Dieu. En effet, le manque de temps, le désir de ne pas renoncer à des pratiques réprouvées, les multiples religions ou l’inconscience, sont les justifications qui sont le plus souvent rétorquées.
Pourtant très nombreux sont ceux qui croient sincèrement qu’il existe une puissance qui a tout créé et qui conduit tout ; tant au niveau galactique qu’à celui des plus petits détails de nos vies.

Ne pas appeler Celui qui domine toute chose, Dieu ou même l’Eternel nous fait revenir plusieurs siècles en arrière, au temps où Moïse demandait à Dieu, son nom.
’’Je suis’ fut la réponse, présent permanent, sans passé, sans futur et hors du temps, Dieu se présentait aux hommes.

Notre avenir est inquiétant, à un moment où la planète se dégrade et certains prévisionnistes sont des plus pessimistes, les dirigeants de ce monde ne parlent que de croissance, de productivité et de consommation.
Ne leur jetons pas la pierre, car l’homme n’est pas exempt de reproches, puisque personne ne désire réellement renoncer au mieux vivre acquis, et s’il est possible d’avoir plus, bien peu refuseraient.
Quelle contradiction ! Pourtant ce n’est pas nouveau.
Au lieu de chercher auprès du Créateur l’issue, la plupart préfèrent se fier aux solutions humaines. Alors, la science est mise à contribution. Si elle est intéressante et bonne quand son utilisation est conforme aux bonnes mœurs, elle a pour défaut de ne faire confiance qu’en ce qui est explicable, expliqué et compréhensible.

Il y a longtemps un jeune homme est venu trouvé Jésus-Christ pour lui demander : « que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Parce que cet homme était enseigné, le Christ répondit : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. …Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; honore ton père et ta mère ; et : tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Mt 19/16-19).
En bref, pour que les choses demeurent, il y a des choses à faire. Ça a rassuré ce jeune homme ; comme nous aujourd’hui, si on nous dit de faire ceci puis cela pour que la planète se restaure.
Ce juif faisait du bien, mais il savait qu’il manquait quelque chose, et lorsque Jésus dénonça son lien avec l’argent, il préféra partir plutôt que de devoir dorénavant compter sur Dieu.
N’en est-il pas de même pour nous ?
VIVRE est l’enjeu ; tant pour ce jeune homme que pour l’humanité sur terre. La seule vie possible est en Christ.
Rien n’est du au hasard. Dieu a tout agencé et organise tout à chaque instant, dans un seul but : tout réconcilier avec Lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par Jésus-Christ, par le sang de sa croix (Col 1/20).

Jusqu’à aujourd’hui, tout ce qu’a dit Dieu s’est accompli. Avec ou sans vous, Dieu réconciliera toute chose.

Pour la terre, la science met souvent en avant ses limites, Dieu n’en a pas.
Concernant l’homme, il n’y a qu’à ouvrir les yeux pour réaliser qu’on ne peut pas s’en sortir seul.
Qu’allez-vous faire ?
Vous fier à vous-mêmes, comme cet homme riche ou accepter de suivre Christ.
Il est mort pour effacer votre péché.
Invoquez-Le, Il vous écoute !