Il y a urgence

Lorsque l’épreuve est là, chacun réagit. Dans ces réactions, passent trop souvent par la pensée des idées comme : « Mais que fait Dieu… ! Ce n’est pas juste… ! Il ne peut pas le permettre ! Et moi… ! ».

La Bible nous donne un grand nombre d’exemples de vies d’hommes et de femmes.

A vue humaine, leur existence a pu connaître le meilleur comme le pire, mais quoi qu’ils aient vécu, chaque histoire nous enseigne que Dieu contrôle toujours tout, et…

Rien ne change, trahisons, maladies, joies ou difficultés diverses,… Dieu sait ce que chacun vit. S’Il permet …, c’est qu’il y a une raison ; à chacun, avec Christ, de la trouver.

Ezechiel était un homme de Dieu. Cela ne l’a pas empêché de passer par des moments très difficiles. Un jour, Dieu lui dit : « Fils de l’homme, voici, je t’enlève par une mort soudaine ce qui fait les délices de tes yeux. Tu ne te lamenteras point, tu ne pleureras point, et tes larmes ne couleront pas. Soupire en silence, ne prends pas le deuil des morts, attache ton turban, mets tes chaussures à tes pieds, ne te couvre pas la barbe, et ne mange pas le pain des autres ». Puis, Ezéchiel raconte qu’il avait parlé au peuple le matin, et sa femme mourut le soir. Le lendemain matin, il fit ce qui lui avait été ordonné » (cf. Ez 24/16-18).

Perdre son épouse est dur, très dur.

Dieu est amour et s’Il permet quelque chose d’aussi terrible, c’est parce qu’Il ne voit pas la mort comme nous. Ressuscitée, Ezechiel la reverrait. Car il avait compris que ce qu’il vivait allait servir d’exemple à tout un peuple, afin que tous soient mis en garde et reconsidèrent leur attachement au Seigneur pour ne pas périr et aller en enfer (cp. Ez 24/20-24)

De plus, le temps manquait pour se lamenter, l’urgence et la guerre allaient déplacer les priorités.

Au temps d’Ezéchiel, ils n’ont pas obéit et l’envahisseur les a vaincus.

Quelle que soit l’époque, il y a toujours urgence à connaître Dieu et son Fils Jésus-Christ. En effet, les années passent vite et, sans parler de guerre, de maladie, d’accident et de meurtre… avec les ans la mort prend plus de sens.

A chacun de choisir d’écouter ou non Le Père. Exactement, comme un enfant qui choisit d’obéir ou de désobéir à ses parents.

Ce choix commence par connaître Christ, le Fils unique de Dieu, fait parfaitement homme pour s’offrir à la croix en vue à la fois du pardon de tous ceux qui Lui font confiance et d’une nouvelle vie conduite par le Christ ressuscité.

Ces lignes vous parlent… ! Que risquez-vous, là, chez vous à oser parler à Jésus.

Omniprésent, Il vous entend et ne cherche que le moment le plus favorable pour vous répondre, vous faire grâce et vous combler.

Allez-y, essayez… Cessez de perdre du temps !

Et même si vous ne comprenez pas vraiment, nous pouvons vous assurer que vous serez surpris de ce que Jésus peut faire pour vous.