L’insécurité aujourd’hui

L’insécurité est de nos jours un sujet à la mode. Nos hommes politiques en font un argument de campagne, et beaucoup trouvent qu’avant il y avait moins de violence.
Il est très difficile de vivre au milieu de la violence, mais je veux m’intéresser à une insécurité qui nous concerne plus intimement. Je veux parler de celle qui concerne le lendemain.

Tous les jours se suivent, une aurore ressemble à une autre et un petit déjeuner à un autre dans le train train du matin.
Pourtant qui n’a pas vu sa journée basculer en un instant ?
Les choses ne tiennent à rien : un coup de téléphone, un accident, une discussion, une dispute, un vol, un décès… et tout est bouleversé.
Tout ce que l’on croyait solide et inaltérable s’effondre.

Parce que nous sommes “humain” : le patron, l’adultère, le médecin, le météorologue, le chauffard, le traître… sont immédiatement montrés du doigt.
Parfois c’est justifié, parfois non.
Mais dans notre volonté de donner une explication à tout, il faut un coupable.

Et si le coupable était aussi la victime ?

POURQUOI ?
Parce que nous n’avons pas mis notre confiance en qui il fallait ! Par Sa Parole, Dieu nous met en garde lorsqu’Il nous dit qu’il vaut mieux chercher un refuge en Lui que de se confier en l’homme (Psaume 118/8).

Il est le créateur de toutes choses, alors pourquoi ne pas Lui faire confiance !
Il connaît l’homme, sait ces limites et maîtrise l’avancée de ses connaissances. Et plus précisément, dans chaque vie, Il connaît les joies, les pleurs, les espérances, les désillusions, les blessures et les meurtrissures.

Dieu nous aime tous, et Il cherche 2 choses :
Le bonheur de ceux qui Le connaissent.
Se révéler à ceux qui ne Le connaissent pas pour les bénir et les rassurer.

Montrer cet amour est facile au travers de la Bible. Prenons l’exemple de ce jeune homme un peu peureux et sans expérience, à qui Dieu dit : « Avant que je t’aie formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais … » (Jérémie 1/5). Bien qu’Il lui parle, Dieu sait que ce jeune homme a besoin de plus, alors, Il n’hésite pas et ajoute : « je veille sur ma parole, pour l’exécuter » (Jérémie 1/12).

Oui, Dieu confirme que : tout ce qui est dit dans Sa Parole s’accomplira.
Sa Parole, c’est la Bible. Rien ni personne jusqu’à aujourd’hui n’a pu la prendre en défaut. Même les plus récentes découvertes archéologiques en confirment tous les faits.

Alors, que faut-il attendre ?
Un dernier rafistolage, une prochaine rencontre, une dépression…
un suicide !

Dieu te connaissait depuis avant ta conception. Tu as bâti ta vie sans Lui, Il le sait mieux que quiconque. Laisse-Le dorénavant bâtir pour toi, car seulement là, le travail produira du bon fruit.
COMMENT ?
En Lui demandant qu’Il se révèle à ton cœur.
En lisant Sa Parole, les Evangiles et surtout celui de Jean.
Si tu as besoin d’aide, écris nous sur ce site ou mieux, vient assister à une lecture de l’Evangile.