Mon Dieu, ma foi…

Si la science a permis beaucoup de progrès et de bien être pour l’humanité, elle a aussi conforté la Bible. En effet, jamais la science n’a infirmé la Parole de Dieu et ses découvertes ne font qu’éclairer ce que la Bible clame depuis de nombreux siècles.

Un astronome ne croyant pas en Dieu, illustrait les progrès faits par la communauté scientifique en disant que celui qui croit dans la science et dans la raison, se retrouve, au moment où les découvertes et les connaissances atteignent des sommets, face à des croyants qui sont installés là depuis des siècles.
Du spécialiste de l’infiniment grand à celui de l’infiniment petit, tous disent qu’une telle perfection ne peut être le fruit du hasard.

Le Maître et Créateur de l’univers aurait pu donner aux hommes un ouvrage expliquant le fonctionnement de toute chose, mais Il a donné la Bible.
Les scientifiques auraient pu attester ces écrits et les hommes auraient su que Dieu existe, mais les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l‘oeil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages (Ro1/20).
Dieu pourrait se faire connaître personnellement à chacun, mais Dieu a choisit de se révéler simplement à ceux qui veulent Le connaître.

Ce n’est pas juste pensent certains.
N’oublions pas que Dieu s’est montré et s’est fait connaître à beaucoup d’hommes et même à tout un peuple.
Oui, Adam et Eve étaient en Eden et Jésus les rejoignait tous les jours. Leur situation privilégiée, n’a pas empêché la désobéissance. Le peuple d’Israël, derrière Moïse, voyait Dieu lui ouvrir le chemin, l’éclairer, accomplir de grands miracles et de grandes délivrances. Qu’a-t-il fait de plus que refuser d’obéir et même se préférer des idoles ?

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil (Ecc 1/9) et fondamentalement, l’homme est éloigné de Dieu, loin des exigences de sa sainteté. Que peut-on alors espérer de nous ?
Que nous en tirions les conséquences, car ces choses leur sont arrivées pour nous servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles (1Cor 10/11).

Comme le dit se passage de l’Ecriture, nous sommes près de la fin des siècles. Cataclysmes, guerres, pollution, problèmes climatiques,…, notre planète est malade et l’ensemble des chercheurs s’accorde pour dire qu’il faut rapidement faire quelque chose, sinon… la situation risque de devenir irréversible. Depuis longtemps, la Bible parle de cette période que traverse l’humanité : Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs (Mt 24/6-8). C’est pourquoi, nous ne pouvons que reconnaître une fois de plus la véracité de la Parole de Dieu.

Dieu veille sur Sa Parole pour l’exécuter (Jé 1/12), et tout ce qu’Il dit s’accomplit. Or Dieu nous a créé pour connaître le bonheur (De 30/16…19).
Nos raisonnements sont trop faillibles et notre chair trop faible pour vivre un bonheur aux dimensions de Dieu.

C’est par la foi, que Dieu veut agir dans votre vie. Cette confiance que le Seigneur désire que nous ayons en Lui réside en Jésus-Christ. A la fois, Dieu et homme, Christ a racheté le péché qui nous condamnait.
Nous n’avons rien à faire, sauf faire confiance en ce que dit le Seigneur.
Christ a tout accompli pour vous, réalisez Son acte.      Surtout…
  Surtout, demandez à Dieu de vivre son pardon.
    Il vous éclairera.