Prêt à partir…?

’’Un homme prit une femme, celle-ci lui fut infidèle, et, parce qu’elle méritait une punition, elle le quitta pour retourner chez son père où elle resta 4 mois. L’ayant appris, son mari la rejoignit, pour parler à son coeur et la ramener’’ (Ju 19/1-3).

Avec un conjoint infidèle, cette histoire nous semble bien actuelle, pourtant elle s’est passée il y a plus de 3000 ans.
Malgré les difficultés et les déchirures, certains désirent sauver leur foyer en pardonnant ainsi. Certains y arrivent, mais d’autres non.

Cet homme a pris 4 mois pour arriver à pardonner et être prêt à repartir comme tout à nouveau avec elle. Les choses se seraient bien passées si la famille de cette femme ne s’était immiscée dans ce foyer. En effet, usant de séduction, le père de la femme fit retarder le départ jusqu’au moment où, excédé et malgré des circonstances peu favorables, l’homme partit avec sa compagne.
Parce que la séduction n’est pas de Dieu, elle a toujours des conséquences.
Ici ce fut le viol et la mort de la femme.

Face à cette situation, les plus intransigeants diront qu’elle a reçu ’’la monnaie de sa pièce’’, alors que les plus sensibles invoqueront le manque de sagesse de l’homme qui choisit de partir trop tard.
Qu’en est-il réellement ?

Fonder un foyer est bon, à condition que chacun assume son rôle. L’homme et la femme, dans leurs différences, ont leurs responsabilités afin de former un couple équilibré. Là, parce que chacun est responsable, la famille peut se construire et s’assumer en dehors de toute autre influence.

Ce qu’a vécu cette famille, n’est rien d’autre qu’une image de notre fortune commune.
Oui, l’homme est une image de Christ, la femme celle de l’humanité et le père celle du diable désirant toujours semer le trouble.

L’entente entre le Créateur et la créature était parfaite jusqu’au moment où, l’humanité séduite trahit l’alliance. A maintes reprises, Dieu a essayé de ramener l’homme, mais, sous l’influence du diable, il a toujours trouvé de ’’bonnes raisons’’ pour retarder le départ.

Parce que personne ne peut séduire Dieu, Son jugement contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité.
Prendriez-vous 
alors la générosité de Dieu à votre égard pour de la faiblesse ? Mépriseriez-vous la bonté et la patience de Dieu ?
Ne voyez-vous pas qu’Il retarde… son châtiment pour vous donner le temps de vous détourner de vos péchés?
N’auriez-vous donc pas compris que cette bonté de Dieu a comme seul but… de vous pousser à la conversion 
? (Ro 2/2-4)

Il y a quelque 2000 ans que Dieu est venu chercher son épouse. Jésus-Christ a pris et pardonné son péché… notre péché, en allant jusqu’à s’offrir sur la croix. Depuis, c’est par Son Esprit, que Christ est avec Sa promise. Je puis vous assurer qu’Il a hâte de partir avec elle.

La promise, est composée des hommes et des femmes ayant reconnus devant Dieu leur état adultère et vivant désormais, par Sa grâce, dans la sainteté.
Le départ pour le paradis se fera en un instant, au son de la trompette (1Cor 15/52), voulez-vous être du voyage ou préfèreriez-vous rester le plus longtemps possible, comme cette femme adultère qui périt dans les pires atrocités ?

La Bible n’a jamais été prise en défaut…, parce que Dieu veille, cela arrivera.
La fin est proche, il est encore temps, n’attendez plus !
Christ, le juge est à la porte (Ja 5/9).