Quand l’épreuve est là

Parce que la vie est parfois compliquée, dans certaines circonstances il est important de pouvoir compter sur des amis. Et c’est dans les coups durs qu’on voit la fidélité des uns et des autres.
Mais qui que l’on soit, tôt ou tard on arrive aux limites de nos proches. Nos difficultés, ils peuvent les comprendre, être là, mais leurs obligations comme leurs propres soucis font qu’à un moment, ils sont démunis.

Le problème est encore plus ardu quand il y a une grande souffrance morale ou physique. En parler, se soigner est très important, mais qui peut supporter la douleur à votre place ? Qui peut ressentir ce désarroi, cette souffrance et cette sensation de solitude au fond du cœur ?

Personne d’autre que vous.
La compagnie fait du bien, ’’change les idées’’ comme on peut l’entendre dire. Mais ce n’est qu’éphémère.

L’apôtre Paul a vécu des moments difficiles dans sa vie au service de Dieu. Il relate qu’il a été souvent en danger de mort, cinq fois il a reçu une quarantaine de coups de bâtons, trois fois il a été battu de verges, une fois il a été lapidé, trois fois il a fait naufrage, il a passé un jour et une nuit dans les flots, … en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, … enfin exposé à de nombreuses veilles, à la faim et à la soif, à des jeûnes multipliés, au froid et à la nudité (2Cor 11/24-27). Malgré tout cela, il ne regrettait rien parce que Christ veillait sur Lui.
Paul était souvent accompagné de toute une équipe missionnaire, cependant, un jour, il fut jeté en prison et, avant de comparaître dans un tribunal, tous l’ont abandonné. Mais, s’il pouvait être humainement déçu, il savait que l’important est d’avoir le soutien du Seigneur. C’est pourquoi, il priait pour que cela ne leur soit pas imputé, car c’est le Seigneur Jésus qui l’assista et qui le fortifia… et il a été délivré des lions de l’arène (2Tim 4/16-17).

Oui, Dieu n’abandonne pas les siens. Il sait que nous avons besoin les uns des autres et le Christ aime voir les chrétiens rassemblés pour écouter la Parole de Dieu et être unis ensemble. Mais Dieu sait aussi que l’homme est seul face aux problèmes qu’il rencontre.
La présence des amis est importante, mais le seul qui puisse résoudre une situation de manière radicale, c’est Dieu.

Néanmoins, quand l’épreuve est là, nous n’avons pas le choix. Il faut y faire face, il faut y entrer et il faut en sortir, bref passer ce cap.

Lorsqu’on aborde ce genre de moments, où on réalise la futilité de la vie, pouvoir se réfugier en Christ est un réel privilège. Parce que Jésus l’a annoncé : Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde (Mt 28/20).

Votre vie et la manière dont elle se déroule sont des choses qui retiennent largement l’attention de Dieu.
Pour que vous ayez accès à l’éternité, Christ a offert Sa vie en sacrifice de rachat.
Oui, un seul de vos péchés L’a obligé à cela pour vous offrir le salut et pour pouvoir prendre soin de vous.
Parce qu’Il veut se charger de ce qui vous gêne, Il dit : «  Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos » (Mt 11/28).

Créateur de la terre et des cieux et de tout ce qui s’y trouve (Ps 146/6), dans votre situation le Seigneur Jésus-Christ est capable de vous bénir au-delà de toutes vos attentes.

Qu’avez-vous à perdre ?

 Le Seigneur est prêt,’’la balle est dans votre camp’’ !