Quelque chose de masqué

Je me souviens de l’histoire vraie de ce chien qui, ne faisant pas très attention à son chemin, percuta un mur peint en trompe-l’œil et représentant une scène de rue. Si les passants étaient hilares, l’animal errant n’a pas très bien compris ce qui lui arrivait.
Dans un registre quelque peu différent, il ne viendrait à l’idée de personne d’aller prendre son repas sur la cuvette des toilettes. Pourtant, des études récentes ont montré que les claviers d’ordinateurs utilisés par plusieurs personnes avaient plus de bactéries que ces dites cuvettes.
Est-il bien raisonnable, alors, de continuer de manger devant son écran ?

Le point commun de ces deux faits est que les apparences sont trompeuses. Et on a beau mettre en avant : « l’habit ne fait pas le moine ! » et tout autre proverbe populaire, l’homme a du mal à fonctionner autrement qu’avec ce qu’il voit, ce qu’il entend et ce qu’il comprend.

Samuel, envoyé par Dieu dans une famille, voulait faire roi Eliab aîné d’Isaï. Devant ce choix qui lui semblait évident, l’homme de Dieu fut arrêté dans son élan et repris.
Mais Dieu nous aime, et quand Il reprend, Il nous permet de comprendre. Ainsi, Dieu expliqua à Samuel que … L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur (1Sa 16/7).
Fort de cet enseignement, Samuel veilla ensuite à avoir l’approbation du Seigneur pour oindre le futur roi d’Israël. Et lorsque le dernier des fils d’Isaï passa devant lui, Samuel n’avait toujours choisit personne.
Samuel avait confiance, car Il savait que Dieu ne ment point (Tite 1/2). Et quand il demanda à Isaï s’il lui restait des fils, le petit dernier était aux pâturages, et David, loin de posséder la morphologie altière que l’on peut attendre d’un roi, était celui que le Créateur choisit.

L’exercice auquel a été soumis Samuel était compliqué : mettre sa confiance en Dieu, jusqu’au moment où cela ne parait même plus raisonnable.

Etait-il extravagant ?
Assurément, NON ! Sa vie et celle du roi David ont bien montré la pertinence de ce choix.

Cette confiance qu’il avait en Dieu venait de ce qu’il entendait. Samuel savait écouter Dieu et discerner Sa voix.
Or, Dieu ne change pas. Il désire toujours communiquer avec ceux qui L’aiment.

Samuel connaissait le Seigneur parce qu’Il s’était révélé.
Dieu n’a pas changé, Il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1Tim 2/4). Autrement dit, Il veut se révéler à vous, personnellement.

La vérité comme le salut sont en Jésus-Christ.
Jésus-Christ priait et avait besoin du Père ici-bas, Dieu Lui a ouvert l’oreille pour cela (Es 50/5).
Comme pour Samuel, le Seigneur veut aussi vous diriger. Pour cela, Il a besoin d’agir dans votre vie pour que vous puissiez L’entendre et éviter, comme ce pauvre animal d’aller tout droit dans un mur ou comme tous ces internautes d’être si exposé après tant de précautions alimentaires.

Vous avez bien peu de chance d’ouïr ou de voir Dieu. Mais notre Seigneur est capable de mettre en vous une conviction telle que vous saurez ce que vous êtes et ce qu’Il a fait pour vous.

Ne pas faire ce que Dieu veut est péché, mais Christ a tout accompli pour nous pardonner et permettre au Seigneur de nous conduire.

Les murs peuvent être évités et les risques amoindris ou anéantis quand on accepte de suivre le Seigneur. Quel est votre choix ?