Quelque chose d’important

« Arrière de moi Satan ! Tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » (Mt 16/23)
Qui que l’on soit, recevoir une réplique de ce genre en pleine face, ne fait guère plaisir. D’autant plus quand c’est Jésus qui reprend l’apôtre Pierre. Mais, au contact du Seigneur, Pierre avait pleinement réalisé que Jésus, Dieu fait homme, était parfaitement juste dans tous ses actes.

Pourtant, Pierre était animé de bonnes intentions, il proposait de défendre le Seigneur Jésus. En effet, le Christ commençait à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il aille à Jérusalem, qu’il souffre beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il soit mis à mort, et qu’il ressuscite le troisième jour (Mt 16/21). Et Simon, s’opposait à cela.

Ses sentiments étaient nobles pourraient dire certains, mais trop humains pour venir de Dieu. Oui, le Maître des temps et de l’univers avait depuis longtemps préparé Son ’’don’’ jusqu’à la croix de Golgotha. Et tout opposant à ce plan aurait empêché le pardon et le salut des hommes.
D’ailleurs, il importe peu au diable que l’on parle ou non de Jésus, son seul désir est que l’homme ne soit point sauvé par le sacrifice rédempteur de Christ.

Personne n’a pris Jésus pour le faire mourir, mais, dira-t-Il, je la donne de moi-même (Jn 10/18).
Cette mort était prévu dans ces moindres détails et VIII siècle avant Christ, Esaïe prophétisait que ce sont nos souffrances qu’Il a portées, c’est de nos douleurs qu’Il s’est chargé ; et nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié. Mais Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. (Es 53/4-5)
Certes, cela a mis du temps, pensez-vous, mais tout a été accompli.

Après leur entrée dans le pays promis, Josué a pu écrire que de toutes les bonnes paroles que l’Eternel avait dites à la maison d’Israël, aucune ne resta sans effet : toutes s’accomplirent (Jos 21/45).

Aujourd’hui les choses ont changé diront certains… Et, c’est vrai !

Depuis que Christ est mort et ressuscité, le pays du peuple de Dieu est céleste. Ce que les chrétiens doivent conquérir ne correspond plus à des arpents de terre, mais à ce qui est spirituel. Recevoir l’Esprit que Dieu donne avec abondance, dirige, relève, convainc, guéri, rempli de joie et de paix. Bref apporte à l’homme tout ce qu’il faut pour être heureux.

Non seulement Dieu peut tout donner tant sur le plan matériel que dans le domaine de la santé mais Il est le seul à pouvoir remplir le vide d’un cœur et l’angoisse qui s’y attache.

Le désir de Dieu pour chacun ici-bas, est de le voir progresser spirituellement en réalisant pleinement ce qui est important.

Tous les hommes de Dieu sont bénis et sont de puissants canaux de bénédictions.

Chercher connaître ou à mieux connaître le Créateur, Lui permet de nous montrer comment Il voit les choses. L’expérience montre que Ses plans pour une vie sont de loin supérieurs à ce que nous aurions pu concevoir de mieux.

Ce soyez pas étonné, Christ l’a dit : « tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai » (Jn 14/13)
                                                                                              Cette promesse est aussi pour vous !