Quitter son père et sa mère…

C’est le lot de l’homme afin de s’unir à son épouse, à celle qu’il a choisit pour la vie, en vue de ne former qu’une seule chair (Mt 19/5).

Ne nous méprenons pas ; quitter son père et sa mère, signifie simplement : s’éloigner de l’autorité familiale afin de pouvoir, avec l’élue de son cœur, assumer pleinement leur nouveau foyer.

Cela apparaît de nos jours comme une chose inaccessible, puisque pas plutôt mariés on entend les jeunes envisager l’éventualité d’un divorce.

Le film « Tanguy », semble avoir montrer un phénomène alarmant dans notre société, avec des jeunes qui refusent les contraintes et les responsabilités. Dit autrement, la culture actuelle du « rester jeune » et un peu « fou-fou » se traduit chez beaucoup par une volonté farouche d’éviter toutes difficultés.

Mais, seul ou en couple, la vie n’est pas faite ainsi et de nombreuses difficultés attendent chacun.

En tant que Créateur, Dieu connaît l’homme et la femme. Pour cela Il nous écrit que l’homme doit être le chef du foyer comme Jésus dirige tous ses enfants (Eph 5/23-25).
Si je peux imaginer certains lecteurs s’indigner, nous devons avant toute réaction considérer que :
Jésus est mort pour chacun d’entre nous et a offert sa vie volontairement pour assurer à tous ceux qui placent leur foi en Lui une place au paradis Jésus a agit ainsi par amour Jésus n’oblige personne à lui faire confiance et à le suivre.

Lorsque nous le connaissons, nous savons que notre Seigneur agit toujours pour notre bonheur.

Ainsi, dans cette liberté de choix que nous offre le Seigneur, nous pouvons Le reconnaître ou non comme Celui qui dirige notre vie. Si je ne le fais pas, Il n’interviendra pas; alors que si je me confie en Lui Il agira avec puissance pour mon bien.

C’est aussi la mission de l’homme dans son foyer.
Qui se conforme à cela ?

Beaucoup essaient, mais nous sommes tous des hommes bien imparfaits et nous n’avons pas la connaissance et les possibilités du Seigneur Jésus-Christ. Par contre, il est possible de faire appel à lui à tout instant pour agir correctement afin d’être un bon mari, une bonne épouse, ou un parent modèle.

Car l’homme n’est pas le seul concerné par les responsabilités, et la Bible nous dit aussi qu’il n’y a plus ni esclave ni libre, … ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ (Ga 3/28).

Etant égaux, mais avec des différences chacun doit assumer sa place. La Bible nous offre l’exemple de Marie et de Joseph.
Si Joseph a assumé son foyer et a nourri Jésus avec ses fils et ses filles, Marie n’a jamais été déméritante : Fiancée, n’a-t-elle pas accepté de porter le Fils de Dieu alors qu’elle risquait la lapidation ? N’a-t-elle pas assumé, enceinte et presque à terme, plus de 100km sur les chemins ?
Après la disparition de Joseph, n’a-t-elle pas bravé les autorités pour rester près de Jésus à la crucifixion ?…

Ni l’homme, ni la femme n’ont une place privilégiée. La vie de Marie et de Joseph, nous enseigne que si chacun se tient à sa place dans la confiance en notre Seigneur Jésus-Christ, malgré les difficultés, chacun est respecté et peut s’épanouir dans la paix et la joie.

Je ne sais où en est votre foyer, il avance peut-être comme il peut dans la vie, peut-être est-il en péril ou même n’est-il pas encore envisagé, mais je peux dire, que la manière parfaite de fonder un couple et une famille n’est pas possible à l’homme.

Seul Dieu peut le faire au travers de vous
.

Alors si vous voulez offrir le bonheur à votre conjoint et aux vôtres, faites entrer Jésus dans votre vie.

En lui remettant ce que vous êtes, il agira.
Car Lui seul est capable de vous donner ce que vous ne pouvez espérer.