Un butin inattendu…

Nous avons tous le souvenir de ces films de pirates qui cachaient leur butin. La possession de ces trésors suscitait les convoitises, et une succession de situations plus ou moins cocasses nous amenait vers l’heureux dénouement.

Dieu aussi parle de butin, notamment à un homme, Baruc. Cet homme était particulièrement béni (c’est le sens de son nom), mais il ne le savait pas. En effet, il avait le privilège d’être le scribe, l’écrivain, d’un homme de Dieu Jérémie.

Baruc, au fond de lui, disait : « Malheur à moi ! car l’Eternel ajoute le chagrin à ma douleur ; je m’épuise en soupirant, et je ne trouve point de repos » (Jér 45/3). Il vivait sa situation, sans réellement bien comprendre les choses et il n’avait pas le courage de s’adresser directement à Dieu. Cependant, à cause de sa fidélité, le Seigneur lui parla.

Dans son amour, Dieu utilisa Jérémie pour répondre à ses questions. Le Seigneur commença par révéler les pensées profondes de Baruc, pour mieux le rassurer. Et la réponse fut : « Et toi, rechercherais-tu de grandes choses ? Ne les recherche pas ! Car voici, je vais faire venir le malheur sur toute chair, dit l’Eternel; et je te donnerai ta vie pour butin, dans tous les lieux où tu iras. » (Jér 45/5)

Aujourd’hui, cette réponse parait dure, pourtant…
Nous devons reconnaître que nous vivons dans une société où il ne faut plus parler de renoncement et de sacrifice. En effet, l’homme moderne veut tout…, tout de suite…, à n’importe quel moment…
Est-ce cela la vie ?
On aimerait bien, mais nous savons tous que cela n’est qu’illusion.

Baruc aussi aurait bien aimé profiter de sa fidélité à Dieu.
Il est vrai que le Créateur peut tout à tout instant. Richesse, pouvoir, gloire, joie, plaisirs,…, Il peut les donner à qui Il veut quand Il veut, comme Il veut.
Oui, tout lui est possible, mais Il ne le fait pas !
Pourquoi ?

Parce qu’Il considère, que la vie est plus précieuse que ces choses là. Dans Sa Parole, Dieu ne cache rien, Il veut la vérité. Celle-ci révèle souvent une réalité bien plus dure que ce que aimerions entendre.

Ainsi, le Seigneur interpelle : « pour tous ceux qui vivent il y a de l’espérance ; et même un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort » (Ecc 9/4).
La comparaison est peut-être rude, mais n’est-elle pas bien fondée ?

Quand Baruc espérait quelque chose de plus de la part de Dieu, il n’avait pas compris que son privilège était d’avoir confié sa vie au Créateur.

Oui, notre vie est notre butin. Un butin n’est pas seulement quelque chose de précieux, un butin est ce que l’on a pris à l’ennemi.
Dans ce monde, notre vie est sous influence. Le diable, le péché et la mort nous montrent chaque jour leur domination.
Dieu veut soustraire l’homme à cela. Pour notre bien immédiat, mais aussi pour affronter l’éternité.

Voulez-vous l’enfer ou le paradis ?
L’horreur et l’angoisse ou la joie, la paix et le bonheur ?
Si la réponse semble unanime ; êtes-vous prêt à connaître Dieu ?
Jésus-Christ a tout accompli pour que vous alliez plus vite que Baruc.

Dieu veut vous parler,
Changer votre vie,
Vous bénir,
Pourvu que vous considériez que votre vie est ce qu’il y a de plus précieux.

Certes, le diable ne le voit pas ainsi, mais Christ a annoncé au sujet de ceux qui Lui font confiance : « personne ne les ravira de ma main. » (Jn 10/28).

Vous voulez en savoir plus !

Ouvrez la Bible dans les Evangiles, ou venez écouter Son message !