Une année nouvelle

L’arrivée à la nouvelle l’année, que ce soit tristement ou gaiement, est toujours un moment particulier à vivre. Mais pour certains, ce jour a pour des raisons très personnelles un caractère spécial. Rencontre, naissance, décès,… nombreux sont les évènements pouvant marquer durablement une journée déjà remarquable.

Même s’ils n’avaient pas le même calendrier que nous, il y a quelques 2000 ans c’est singulièrement qu’un couple, selon la tradition, circoncis et nomma son enfant. Oui, ce serait le 1er janvier (selon le décompte traditionnel juif), soit le huitième jour après sa naissance que Joseph et Marie circoncirent l’enfant et lui donnèrent le nom de Jésus, nom qu’avait indiqué l’ange avant qu’Il soit conçu dans le sein de sa mère (cp. Luc 2/21).

Et c’est amusé, qu’on peut constater qu’un monde qui ne veut pas de Dieu a adopté un éphéméride où, le huitième jour, soit notre 1er Janvier marque la célébration et la nomination officielle de Celui que Dieu a envoyé dans le monde pour Le sauver (cp. Jn 12/48).
Oui, notre premier jour de l’année le Christ Jésus a reçu son nom, comme pour marquer ce temps nouveau de son sceau afin que nous puissions tous nous en souvenir.

Le Créateur a choisit Jésus comme nom pour cet enfant. Et, parce que dans cette culture, le nom révélait un trait particulier de l’enfant, celui du Fils unique de Dieu signifiait : Yahvé est salut.

C’est, en effet, en Jésus que le Dieu qui ne ment point a manifesté Sa Parole afin que chacun puisse parvenir à la foi et à la connaissance de la vérité, lesquelles reposent sur l’espérance de la vie éternelle promise par le Créateur dès les plus anciens temps (cp. Tite 1/1-3).

Ainsi, à un moment où beaucoup de résolutions sont prises, où de grandes promesses sont faites, où… pourquoi n’y associeriez-vous pas votre volonté de connaître La vérité ?

Peut-être que votre vie est saine, et peut-être même que vous êtes irréprochable, mais la vie est plus que de simples faits ou une reconnaissance humaine. D’ailleurs, parce qu’Il les connaissait tous et savait ce qui était dans l’homme, Jésus a Jérusalem ne se fiait point aux hommes qui, à la fête de la pâque croyaient en Son nom en voyant les miracles qu’Il faisait (cp. Jn 2/23-25).
Même en aspirant à être le plus juste possible, on sait tous que l’homme est partial sinon faillible. Malheureusement, comme moi, vous n’êtes pas parfait.
Ici, c’était face à la peur, au vécu, à la pression,… voire par la manipulation que le désir de justice de chacun a été bafoué et mis à mal.

Malgré cette humanité commune à tous, Dieu veut nous rendre juste. Oui, Jésus seul est le chemin, la vérité et la vie et nul ne vient au Père que par Lui (Jn 14/6).
Son témoignage était plus fort que celui des hommes, en effet, Il pardonnait, guérissait, ressuscitait et recevait directement du Père la preuve de Son origine divine.

Jésus-Christ, Dieu, est le même hier, aujourd’hui, et éternellement (Hé 13/8), c’est-à-dire qu’en cette année 2021, Il est encore capable de vous pardonner, de vous guérir et de déposer en vous cette vie qui vient du Dieu vivant.

Mais aussi, Il désire que vous receviez directement et personnellement Son témoignage.

Comment ? Simplement en Lui demandant parce que Jésus a tout accompli pour vous.

Recevez tous nos vœux de bonheur en Christ Jésus. Confiez vous en Lui en vous verrez avec quelle majesté, à cause de Son nom Il couronnera votre année de Ses biens (cp. Ps 65/12a).