Une bonne conscience

Il y a des moments dans la vie, où les bonnes intentions ne suffisent pas.

En tant qu’homme, Jésus-Christ, dut affronter des hommes qui avaient de bonnes intentions. Ponce Pilate avait bien saisi que Jésus ne méritait aucun châtiment. Mais sa volonté de gouverner en évitant les heurts, le poussa, malgré la réalité, à permettre la condamnation d’un innocent.

Il aurait pu disculper Jésus. Mais sa manière de provoquer les juifs en soulignant la royauté de Christ, ne faisait qu’envenimer les choses en exacerbant la volonté des religieux de voir mourir le messie.

Beaucoup se seraient ainsi contentés de faire disparaître l’indésirable. Mais, Christ fut aussi soumis aux traitements cruels des coupables : flagellations, violences et moqueries. Cela, afin de satisfaire chacun et d’entretenir la ’’paix’’.

Si l’horreur de la torture est difficilement supportable au sujet d’un coupable, elle est inadmissible lorsqu’il s’agit d’un innocent.

Pourtant, il fallait que ça arrive !
En effet, plusieurs centaines d’années avant ces évènements, le prophète Esaïe (entre autres), sous l’onction de l’Esprit de Dieu, écrivait : il n’était blessé que du fait de nos crimes, il n’était accablé que par l’effet de nos propres torts. Il a subi notre punition, et nous sommes acquittés; il a reçu les coups, et nous sommes épargnés. (Es 53/5).

C’est pourquoi, ce qui est arrivé au Christ n’est pas un hasard. Il fallait qu’Il passe par cela pour nous ouvrir le royaume de Dieu.
Entrer dans ce royaume, c’est pénétrer dans la réalité de Dieu. C’est Lui permettre de prendre soin de nous et de nous guider dans des choses durables et bonnes.

Il n’est pas question ici de rejeter un quelconque tort sur untel ou untel, mais simplement de souligner que la bonne volonté de Ponce Pilate n’a pas suffit, pour faire de lui un juste. Or, c’est la volonté de Dieu pour vous.

Ponce Pilate ne faisait que ce qui lui paraissait le plus sage !
Et je suis convaincu que chaque jour, comme lui, c’est avec sagesse et discernement que chacun essaie de diriger au mieux sa vie en prenant les bonnes décisions.

Cela suffit-il pour avoir toujours une bonne conscience ?
Résolument, NON !
D’ailleurs, Pilate chercha, plusieurs fois à relâcher Jésus.

C’est en prenant cette période de la vie de Ponce Pilate en exemple, que nous voudrions vous amener à réaliser que ce que Dieu désire, c’est : laver votre conscience.
« C’est impossible, avec ce que j’ai fait ! » diront quelques uns.
Peut-être…, mais le premier a avoir eu l’assurance d’aller au paradis, n’était-il pas le voleur et le meurtrier sur la croix à proximité de Christ !

Tout en connaissant Son sort, Jésus a accepté ces épreuves pour vous permettre d’accéder au paradis. Personne ne L’a contraint, Il s’est offert lui-même sans tache à Dieu, afin de purifier votre conscience des oeuvres mortes, pour que vous serviez le Dieu vivant et que vous receviez l’héritage éternel qui a été promis (Héb 9/14…15).

La vie montre que seul Dieu peut laver une conscience et donner la paix à un cœur.
Pilate, ne la trouva jamais et finit même par se suicider.

 

Parce qu’une conscience agitée ne Lui plait pas, Christ est allé jusqu’à la mort de la croix.
Reconnaissez votre besoin !
Acceptez Son don et sa bénédiction !