Une histoire de péché !

Aujourd’hui on parle de “péché” lorsqu’on qualifie des choses qu’on sait un peu “limite” au niveau de la conscience ou de la morale. 

Mais, pécher, pour Dieu, c’est véritablement quelque chose de terrible. La vérité de notre Créateur est telle, que la remise en question de Sa Parole est péché, même si ce qui est entendu peut paraître impossible.

C’est comme cela que Sarah, qui entendait Dieu annoncer leur futur enfant à Abraham, rit en elle-même, en disant: Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs ? Mon seigneur (Abraham) aussi est vieux (Ge 18/12).

Il est vrai qu’à quelques 90 et 100  ans, pour un couple, avoir un  enfant est, pour le moins, inattendue, c’est là que Sarah rit en elle-même.

Certes, elle n’a ri qu’en elle-même. Ce n’était pas un rire explosif ou un rire moqueur, mais un mélange de joie inespérée et de surprise impossible, bref quelque chose d’un peu ironique ou cynique. Mais là, L`Éternel dit à Abraham: Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant : Est-ce que vraiment j`aurais un enfant, moi qui suis vieille? Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l`Éternel? Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque; et Sara aura un fils. Sara mentit, en disant : Je n`ai pas ri. Car elle eut peur. Mais il dit: Au contraire, tu as ri (Ge 18/13-15).

Oui, elle dit “je n’ai pas ri” et la Bible nous dit qu’elle a menti. Bien que son mensonge fut lié à sa peur, il demeure un mensonge et aucun mensonge n’a sa place devant Dieu. Ainsi, Dieu la reprend et quelque part la remet dans la vérité en lui rétorquant : “Au contraire, tu as ri”. Là, Sarah, réalisant les choses, ne dit plus rien. 

Garder ce péché aurait été problématique et le Seigneur, face à cette prise de conscience, a pardonné et Sarah est devenue mère. 

Vous pouvez juger que Dieu est dur ou trop dur, peut-être, mais Il est Dieu. 

Nous pouvons vous affirmer aussi qu’Il bon avec celui qui, repris, se repend et aspire à ne pas recommencer. 

C’est ce Créateur, qui, en s’offrant sur la croix,  a voulu, il y a près de 2000 ans, permettre à tous de connaître Son pardon, Son amour et Sa volonté de combler ceux qui espèrent en Lui. Cela en agissant, s’il le faut, miraculeusement. 

Que ce soit par vos pensées ou vos actes, reconnaissez votre péché. 

Comme Sarah, laissez Christ vous reprendre, changez de vie et vivez, vous aussi, la puissance de Dieu