Une rencontre qui marque

Si nous faisons tous les jours des rencontres, certaines marquent plus que d’autres. Mais il en existe qu’on n’oublie jamais.
Parce qu’il aimait Dieu et qu’il voulait Le connaître, Esaïe vécut un de ces moments. Il raconte : … je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé… Des séraphins se tenaient au-dessus de lui ; … Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est l’Eternel des armées !… (Es 6/1-3).

Cette rencontre marqua toute son existence et son engagement pendant quelques 60 ans au service de Dieu.
Quand on considère avec quelle facilité l’homme varie, on peut mieux mesurer l’impact de cette confrontation entre l’homme et la sainteté du Créateur. Une seule rencontre changea toute une vie.

Cet évènement n’est pas réservé à quelques uns,…
Parce que Dieu s’adapte à chacun et qu’Il ne change pas, Dieu s’est aussi révélé dans nos vies et les a marquées durablement, mais ce cadeau, cette grâce, Il désire vous l’accorder, pourvu que vous en manifestiez le désir et la volonté.

Il est évident que vous avez le choix de diriger votre vie où bon vous semble, mais, autant Dieu vous aime au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer, autant Il hait parfaitement le péché qui est en vous.

Quelle accusation, sans vous connaître.

Pourtant, c’est vrai et en ayant vécu cela, le psalmiste disait : Si Dieu voulait épier nos fautes, qui pourrait survivre ? (Ps 130/3). En effet, si nous disons que nous n’avons pas de péché, ne nous séduisons pas nous-mêmes, et ne devenons-nous pas ainsi menteur, donc pécheur… ? (Cp. 1Jn 1/8).

En fait, chacun peut décider s’il veut aller au paradis ou en enfer, faut-il vouloir s’interroger ?
Choisir l’enfer est simple, il n’y a qu’à refuser de se confier en Christ, et en quelque sorte continuer sa vie selon le train de ce monde.
Choisir le paradis, bien que différent, n’est guère plus compliqué, il suffit d’accepter que Christ se charge de votre péché, puis de Lui permettre de diriger votre vie, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu (Ro 8/14).

Ainsi, le pécheur pardonné, devenu fils adoptif de Dieu, sera exempté de jugement. C’est pourquoi il est avantageux de se réfugier en Christ, parce que le juge sera impartial.
Oui, aujourd’hui le monde ne voit rien venir, mais n’en était-il pas de même au temps de Noé quand Dieu mit un terme à sa patience et anéantit la création pervertie, que dire alors de Sodome et Gomorrhe, de l’armée de Pharaon anéantie dans la Mer Rouge, de Koré Dathan et Abiram, et enfin d’Ananias et Saphira qui mentirent au Saint-Esprit.

Leur jugement intervint en un instant.

Ce sont des histoires pensez-vous ! Interrogez alors les archéologues !
Prenons la ville de Tyr : vers l’an 587 av. Jésus-Christ le prophète Ezéchiel annonça : « On enlèvera tes richesses, on pillera tes marchandises, on abattra tes murs, on renversera tes maisons de plaisance, et l’on jettera au milieu des eaux tes pierres, ton bois, et ta poussière… Je ferai de toi un rocher nu ; tu seras un lieu où l’on étendra les filets; tu ne seras plus rebâtie. Car moi, l’Eternel, j’ai parlé, dit le Seigneur, l’Eternel » (Ez 26/12-14). C’est moins de deux ans plus tard que Nébucadnetsar, roi de Babylone s’attaqua à la ville et finit par la détruire, et il fallut attendre quelques 300 ans pour que les décombres de la ville soient jetés dans la mer par les armées d’Alexandre le Grand. Ainsi s‘accomplit ce que dit l’Ecriture ! (Ja 2/23).

Aujourd’hui, nous vivons au temps de la patience de Dieu.
Mais les signes avant-coureurs sont là, les temps sont courts et Christ est à la porte.
Le Seigneur revient pour le jugement, êtes-vous prêt(e) ?

Comme les chrétiens authentiques, Esaïe n’aurait échangé ces moments pour rien au monde. D’ailleurs, il se porta instantanément volontaire pour servir un Maître si attentionné et si bon.
Christ est allé jusqu’à la croix pour vous permettre de bénéficier de Ses dons, mais surtout pour subir votre châtiment et vous racheter.
Ne négligez pas un si grand salut !
Le rencontrer est merveilleux, n’attendez pas !