Vous avez dit : Cadeau ?

Et oui ! C’est l’époque des cadeaux. Partout on voit des gens affairés à chercher les cadeaux qui pourraient faire plaisir, trouver Le cadeau idéal, celui qui va vraiment toucher la personne à qui l’on veut témoigner notre affection.

C’est l’époque aussi où l’on nous sollicite de toutes parts : donnez, donnez ! C’est vrai qu’il y a tant de misère, de détresse, de besoin autour de nous, sur cette terre.

Nous aimerions donner à tous, à tous les gens que nous aimons, à ceux qui souffrent. C’est, pour la plupart d’entre nous, tellement agréable de donner, mais par contre, ce n’est pas toujours facile de recevoir.

Mais il est un homme qui a tout donné sans qu’on ait besoin de le solliciter, avant même qu’on ait eu besoin de lui demander quoi que ce soit ; au contraire, nous l’avions rejeté, dédaigné et même crucifié comme un brigand, un moins que rien, un maudit.

Bien qu’Il se sache, Jésus, dans son immense amour, a accepté de tout perdre pour tout nous donner :
Perdre sa position divine avec le Père céleste pour venir à nous comme un simple homme, perdre sa vie pour nous donner une vie nouvelle, perdre sa relation intime avec Dieu pour prendre sur lui nos souillures, nos péchés afin de nous donner une âme lavée, purifiée en Lui.

Par la croix, Jésus nous a tout donné : quel cadeau merveilleux que la réconciliation avec Dieu, la Paix dans notre cœur pour l’éternité, la joie profonde d’entrer dans le plan parfait de Dieu.

Néanmoins, il nous est tellement plus difficile de recevoir que de donner. Nous sommes si orgueilleux. Donner satisfait notre moi, recevoir de Dieu nous incite à l’humilité, à la contrition. Nous avons tant de réticences à Le recevoir, à accepter ce cadeau qu’IL nous a fait.

Et pourtant nous avons, souvent sans le savoir, tant besoin de Jésus et de son aide.
Nous, nous préférerions lui donner nos bonnes actions, nos mérites, notre bonne conscience.

Mais tout cela n’est que vanité. Nous devons reconnaître que nous n’avons rien en nous qui puisse le satisfaire, nous sommes tellement éloignés de sa sainteté.

La Bible (Luc 18/ 9-14) nous parle de deux hommes qui montaient au temple pour prier. L’un, très religieux, s’adresse à Dieu en lui offrant sa soi-disant perfection, sa propre justice. L’autre, méprisable et méprisé, n’ose même pas lever les yeux vers le Seigneur, avoue ne rien avoir à lui offrir de bon mais au contraire, avec humilité demande et accepte le pardon que Dieu veut lui donner.
La Parole de Dieu dit que celui-ci sera justifié plutôt que l’autre.

Ami, Dieu désire plus que tout te faire un cadeau merveilleuxLE CADEAU qui va transformer ta vie au-delà de ce que tu peux imaginer.

Accepte humblement l’amour de Dieu, le pardon de Dieu, le salut que Dieu te donne en la personne de Jésus-Christ.

Il s’est offert pour toi : ouvre ton cœur et reçois le simplement.

Le Seigneur te dit : « Je me tiens à la porte (de ton cœur) et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerais chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. »(Ap 3/20)